103. Une manière de penser dont il est difficile de se défaire

De wiki diateino.
Aller à : Navigation, rechercher

Sommaire : Accueil

chapitre précédent : 102._Les_moments_clef_de_l'Histoire_:_comment_irriter_les_traditionalistes

chapitre suivant : 104._Le_point_sur_la_situation


103. Il est difficile de changer notre manière de penser

Ceux d'entre nous qui ont navigué avec succès dans le système d'éducation de masse apprécient que les gens soient bien informés, que les phrases soient grammaticalement correctes, et que nos semblables comprennent des choses telles que les effets des électrons et les principes de la méthode scientifique.

Est-ce que la nouvelle économie exige que nous abandonnions tout cela ?

Non. Mais faire toujours plus d'efforts de rigueur pour s'assurer que tous les enfants acquièrent toutes ces connaissances factuelles est insensé.

Nous avons échoué. Nous avons échoué pitoyablement. Nous avons voulu enseigner tout à tout le monde, en masse, avec de bien piètres résultats. Tout cela parce que nous avons fondé notre système sur la soumission.

Et si nous abandonnions nos vains efforts pour enseigner les faits ? Et si nous consacrions 80 pour cent de nos efforts à faire de gros progrès pour que chaque enfant s'intéresse, définisse des objectifs, s'engage, parle de façon intelligible, planifie, prenne de bonnes décisions et devienne un leader ?

Entre une classe avec des enfants abattus qui ont eu de bons résultats à leurs tests grâce à des exercices répétitifs et une autre contenant des rêveurs motivés, engagés dans des projets auxquels ils tiennent et qui sont accros à un apprentissage volontaire, sur laquelle des ces classes allez-vous miser ?

Si nous pouvons procurer à nos enfants les conditions pour rêver, ils comprendront la grammaire et l'Histoire à partir du moment où cela les aide à atteindre leurs buts et à changer les choses.

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils