63. Est-il trop risqué de prendre la bonne initiative ?

De wiki diateino.
Aller à : Navigation, rechercher

Sommaire : Accueil

chapitre précédent : 62._L'enfant_et_les_clous_:_fable_sur_le_formatage_et_la_docilité

chapitre suivant : 64._Relier_les_points_ou_compter_les_points_?


63. Est-il trop risqué de prendre la bonne initiative ?

Est-ce que les parents veulent bien faire?

C'est à ce moment de la discussion que les parents deviennent sensibles. Nous voulons tous le meilleur pour les enfants, et de nombreux parents sont prêts à aller très loin pour obtenir le meilleur. Nous embaucherons des tuteurs, rechercherons les meilleures écoles, nous nous ferons du soucis à cause des bulletins scolaires, irons à des conférences parents-enseignants, et nous nous rendrons terriblement inquiets à cause des devoirs ou du genre de feutre à utiliser pour compléter un projet d'école.

Mais le caractère sacré de la scolarisation axé sur la performance, les tests et la conformité est rarement discutée et pratiquement jamais remise en question.

Il est inconcevable d'imaginer une école de banlieue avoir des discussions sérieuses au sujet de l'abandon des normes de l'Etat, du rejet du Test d'Aptitude Scolaire, ou de contester les critères d'admission des universités célèbres (plus célèbres pour très longtemps).

Il y a un mythe à l'œuvre ici qui ne peut et ne sera pas sérieusement remis en question. Le mythe dit:

De bonnes notes à l'école amènent bonheur et succès.

Et il en découle :

Les bons parents ont des enfants qui ont d'excellentes notes à l'école.

Il n'est pas important qu'aucun eux ne soit vrai. Ce qui importe, c'est que trouver une voie qui pourrait être meilleure est tout simplement trop risqué pour quelqu'un qui n'a qu'une seule chance d'élever ses enfants correctement.

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils