7. La production de masse cherche à produire de la masse

De wiki diateino.
Aller à : Navigation, rechercher

Sommaire : Accueil

chapitre précédent : 6._Changer_la_donne_parce_que_nous_avons_fait_évoluer_nos_besoins

chapitre suivant : 8._L'école_est-elle_une_entreprise_civique_?


7. La production de masse cherche à produire de la masse

Cette déclaration semble évidente, mais nous sommes surpris que les écoles soient orientées vers la notion d'uniformité. Même si le lieu de travail et la société civile demandent de la variété, le système scolaire industrialisé travaille à l'éradiquer.

La nature massivement industrielle de l'école remonte à son origine, à l'école communale et à l'école normale, et à l'idée de la scolarisation universelle. Toutes ont été inventées au moment précis où nous avons perfectionné la production de masse, les pièces interchangeables et le marketing de masse.

Bref rappel historique :

L'école communale (maintenant appelée école publique) était un tout nouveau concept, créé peu de temps après la guerre de Sécession. "Communale" parce que c'était pour tout le monde, pour les enfants de l'agriculteur, les enfants du potier, et les enfants de l'épicier local. Horace Mann est généralement considéré comme le père de l'institution, mais il n'a pas eu à lutter aussi dur que vous pourriez l'imaginer, parce que les industriels étaient de son côté. Les deux plus grands défis d'une économie industrielle nouvelle ont été trouver suffisamment de travailleurs accommodants et suffisamment de clients avides. L'école communale a résolu les deux problèmes.

L'école normale (maintenant appelée Institut Universitaire de Formation des Maîtres) a été développée pour endoctriner les enseignants dans le système de l'école communale, ce qui assurait une approche cohérente du traitement des étudiants. Si cela vous semble similaire à la notion d'usines produisant des articles en vrac, des pièces interchangeables, et la notion de mesure et de qualité, ce n'est pas un accident. Le monde a changé, bien sûr. Il s'est transformé en une culture alimentée par un marché qui sait comment personnaliser en masse, pour trouver les frontières et les singularités, et pour répondre à ce que l'individu exige au lieu d'insister sur la conformité.

La personnalisation de masse de l'école n'est pas facile. Mais, avons-nous le choix ? Si la production de masse et les marchés de masse sont en train de s'effondrer, nous n'avons pas vraiment le droit d'insister pour que les écoles, que nous avons conçues pour une époque différente, fonctionnent convenablement aujourd'hui.

Ceux qui s'inquiètent de la nature des écoles font face à quelques choix, mais il est clair que l'un d'eux n'est pas comme d'habitude. Une option est la réduction des unités au sein des écoles, moins industrielles dans les perspectives, avec chaque unité créant ses propres variétés de dirigeants et les citoyens. Une autre est une organisation qui comprend que la taille peut être un atout, mais seulement si l'organisation valorise la personnalisation au lieu de la combattre.

La structure actuelle, qui vise l'uniformité à faible coût pour répondre aux besoins minimaux, tue notre économie, notre culture, et nous.

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils