85. Qu'est-ce qui vient en premier : l'enthousiasme ou la capacité ?

De wiki diateino.
Aller à : Navigation, rechercher

Sommaire : Accueil

chapitre précédent : 84._Les_deux_piliers_de_l'éducation_pour_un_avenir_sans_soucis

chapitre suivant : 86._«_Ne_fait_aucun_effort,_ne_montre_aucun_intérêt_»


85. Qu'est-ce qui vient en premier : la passion ou les compétences ?

Une théorie est que si vous forcez quelqu'un à apprendre les mathématiques, l'écriture ou le football, il y a de fortes chances qu'il devienne passionné par le sujet, et ensuite, fasse avec ce qu'il sait.

L'autre théorie est qu'une fois que quelqu'un se passionne pour un objectif, il ne recule devant rien pour apprendre ce qu'il doit apprendre pour le réaliser.

La question est alors: devons-nous enseigner, encourager et exiger la passion (pour ensuite laisser les compétences s'en suivre)? En d'autres termes, si nos rêves sont assez grands, est-ce que le reste ne va pas venir tout seul?

Je pense qu'une partie de la scolarisation est d'aider les élèves à calibrer leurs rêves. Assez grand ne veut pas dire trop grand, si grand que votre rêve devient un espace de réclusion.

L'étudiant qui rêve de jouer dans la NBA, d'être une vedette de la télévision ou de gagner au loto fait précisément le mauvais type de rêve. Ce sont des rêves qui n'ont pas de progrès étape par étape qui leur sont associés, pas de manière raisonnable d'avoir un impact, et aucun avantage pour celui qui s’est extrêmement bien préparés.

L'école est à son plein potentiel quand elle donne aux étudiants l'espoir qu'ils ne vont pas seulement rêver grand, mais faire des rêves dans lesquelles ils vont pouvoir s'investir tous les jours jusqu'à ce qu'ils les réalisent; non pas parce qu'ils ont été choisis par un processus obscure, mais parce qu'ils ont travaillé dur pour les atteindre.

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils