93. L'école : moteur de changement ou perpétuation des hiérarchies sociales existantes ?

De wiki diateino.
Aller à : Navigation, rechercher

Sommaire : Accueil

chapitre précédent : 92._«_Grâce_à_»_ou_«_malgré_»_?

chapitre suivant : 94._L'université_:_un_système_de_classement,_un_outil_pour_ranger_les_gens_dans_des_catégories_préétablies


93. L'école : moteur de changement ou perpétuation des hiérarchies sociales existantes ?

Ou peut-être les deux à la fois.

Les écoles publiques étaient le grand niveleur, l'outil qui permettrait à des classes sociales d'être laissées derrière alors qu'une méritocratie se mettait en place.

Dans les écoles pour enfants de classe "supérieure" comme, les pensionnats de luxe, les riches écoles de banlieue ou à Yale, il y a moins de temps passé sur la compétence et plus de temps passé à rêver. Les jeunes viennent à l'école avec à la fois plus de compétences (meilleure lecture et habilité à s'exprimer) et de plus grands rêves (parce que ces rêves sont inculquées à la maison). En conséquence, la ségrégation de l'école par la classe social devient un cercle vicieux, condamnant les classes inférieures à un jeu sans fin de rattrapage de compétence, qui même si elles gagnent ne mènera pas à grand chose car l'économie passe peu de temps à rechercher le compétent.

Donnez à un enfant la chance de rêver, et l'accès libre aux ressources l'aidera à trouver exactement ce qu'il a besoin de savoir pour aller bien au-delà des compétences.

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils